WSKF

Christophe

J'ai débuté le karaté, un peu comme tout le monde, via un ami qui m'en a parlé.... il y a plus de 20 ans :+)))) Pratique intensive au début (3 cours par semaine) et 2 arrêts de 4 ans plus tard, je découvre vraiment par hasard le dojo de Sensei Haynes (un client chez qui j'installe un programme avait un répertoire nommé Karaté sur son PC... J'ai donc redécouvert le karaté (qui me manquait réellement) et grâce à l'ambiance du club ainsi que le très haut niveau technique et la patience de notre sensei, j'ai finalement obtenu mon premier dan en cette année 2009. J'espère pouvoir encore pratiquer de longues années malgré les voyages (tant privés que professionnels) qui m'empêchent de pratiquer plus d'une fois par semaine. "Qui va Piano, va sano" comme on dit. Merci à tous les membres du club et au sensei pour cette super ambiance et la possibilité laissée aux personnes d'évoluer à leur rythme.

WSKF

Dovick

J'ai commencé le karaté à l'âge de 7 ans ; mes parents me voyant toujours en train de pleurer en rentrant de l'école décidèrent de me mettre au karaté. Vu que j'adorais le grand écart de Van Damme et les sauts de Bruce Lee, je m'y suis mis de tout mon coeur. Ils m'ont mis dans le seul dojo de la ville. Je suis arrivé jusqu'à la ceinture verte. Ce n'est qu'en Alsace que les choses sérieuses ont commencé (car le niveau était vraiment faible dan mon ancien club). Un entraîneur exigeant et un entraînement très rigoureux où j'ai obtenu la ceinture marron. Je suis arrivé en Belgique il y a près de 3 ans : eh oui le temps passe vite. J'ai été bien accueilli et j'ai vu que les Belges étaient sympas (lol), mais je suis content de connaître d'autres mentalités et un autre niveau exceptionnel. Pour moi le karaté c'est toute une vie :il m'a permis d'acquérir le contrôle, la vitesse, la précision, l'agilité et je n'ai pas encore fini d'apprendre.

WSKF

Isabel

J’ai débuté le karate il y a 20 ans. Il m’apporte un réel équilibre tant physique que mental et ce au quotidien. La philosophie de cet art m’a donné une ligne conductrice de vie qui repose sur le respect et la maîtrise de soi. Les cours de notre précieux Senseï permettent à chacun d’évoluer à son propre rythme, tout en allant de l’avant. Je suis aujourd’hui gradée d’une ceinture noire 4ème dan et je ne cesse de m’enrichir et de m’épanouir grâce au karate.

WSKF

Jamal

J’ai été en contact avec les arts martiaux à l’âge de 10 ans. Papa, nous avait inscrits, mon frère & moi, à un cours de judo. Nous avons pratiqué durant 2 années. En 1980, alors âgé de 16 ans, et influencé par les films de Bruce Lee, grande star des films d’arts martiaux, j’ai débuté le karaté. Tentative vaine, puisque 6 mois plus tard, le club venait à fermer ses portes (faillite) ! La vie étant ce qu’elle fût, le temps passa. La pratique du sport a toujours animé mes occupations. J’ai partagé mes battements de cœur entre l’athlétisme (200 & 400 mètres ; le 5000m & 20 km), le mini-foot et le badminton.En septembre 2002, je suis parti en exil une dizaine de jours au Maroc. Durant ce séjour, une remise en question fait rejaillir le désir profond de pratiquer l’art que j’aime le plus : le karaté ! C’est donc à mon retour que je débutai au dojo de senseï Haynes à Neder-Over-Hembeek en octobre 2002. A cette époque, j’habitais à 700 mètres du club. C’est donc, le hasard qui a décidé que je m’inscrive dans ce club. J’y ai découvert une pratique et un sens aigu de l’enseignement. Une volonté constante de dépassement de soi. Une recherche continuelle de la perfection dans le geste et la pensée. Dans l’harmonie et la résistance. J’y suis venu par amour pour le karaté et j’y reste par amour des personnes qui y pratiquent. Merci à tous pour votre générosité dans vos actes et vos paroles.Que m’apporte le karaté ? Ce serait trop long de tout énumérer ici…mais un seul exemple : après une journée de travail et de stress, et à la fin de l’entraînement, tous mes soucis et tracas sont laissés battus sur le tatami du dojo. J’ai une pensée d’encouragement pour le service d’entretien qui le lendemain doit inlassablement le balayer !

WSKF

Denis

Je n'ai découvert cet art martial qu'à l'âge "avancé" de 33 ans. Ce qui est bien la preuve que le karaté est accessible à tous. L'enseignement de senseï Haynes est certainement l'un des meilleurs qui soit, tant par son niveau technique que par sa pédagogie. Bien sûr je garde des souvenirs extraordinaires comme certains stages dont celui de Kanazawa à Slough en Angleterre (et son fameux rond-point) ou mes passages de grade, le 1er dan avec Yasmina, Marc et Kivu entre autres, et les 2ème et 3ème dan, chaque fois avec Isabel, devant un impressionnant Kasuya. Je suis le co-fondateur, avec senseï Haynes et Philippe Decré, de la T.S.K. où j'assume les fonctions de trésorier, d'une partie du secrétariat (puisque Philippe nous a quitté) mais que Jo a en grande partie repris, et webmaster avec l'aide précieuse de Nicolas Edelman, Grégory Schildknecht, Frank Ferret et Christophe De Melio. Je tiens à remercier tout particulièrement Paul Verhack pour le magnifique clip vidéo qu'il a réalisé. Enfin, comme çà vous saurez tout de moi, j'ai trois enfants (2 filles de 27 et 26 ans, et 1 fils de 20 ans) et je travaille au Port de Bruxelles.

WSKF

Dereck

J’ai commencé en 1995, je fais partie des anciens du club de Rhode. J’ai découvert le karaté grâce à David, un ami. Lequel en cinquième primaire m’a parlé d’un cours d’initiation qu’il avait eu l’occasion de faire. C’est sans grande motivation que je me suis rendu quelques semaines plus tard pour « essayer » cet art martial dont l’intérêt ne me disait rien. Cependant j’ai tout de suite accroché, et depuis, les années passent et ma motivation (passion ?) ne cesse de croître. Malgré des années de pratiques à un rythme d’entraînements involontairement moins conséquent, dû à mes années d’internat, j’ai obtenu en novembre 2005 mon premier dan aux côtés de Carole, la fille de notre dévoué Senseï. A côté du karaté, je pratique assez régulièrement du squash, ce qui me permet également de me défouler et de trouver un équilibre entre mes études de marketing et les divers boulots que je fais. Je suis également un passionné du ski. Dès lors, j’essaye d’en faire au minimum une fois par an. Ce sport me permet d’assouvir une autre passion : les voyages. J’aime découvrir et prendre en photos des paysages surprenants. Véritable féru du management, j’aime organiser des voyages et des excursions. Et à plusieurs reprises, l’organisation d’événements assez importants, m’a permis, d’augmenter mes expériences dans ce domaine. Je suis d’ailleurs constamment à l’affût de nouveaux projets et réalisations. En espérant que nous soyons de plus en plus nombreux.

WSKF

Jo

Forger le corps et le mental ! C'est pour cette raison que j'ai choisi de commencer le karaté en 2002. Excellent choix. Je suis en grande forme physique, je me sens bien dans ma peau et dans ma tête! Je viens d'avoir ma ceinture noire et ça me donne envie de pratiquer encore et encore et bien sûr de progresser. L'enseignement de notre Senseï est précieux et le club compte plein de gens très sympas. Au fait, Denis, c'est quoi l'histoire du rond-point au stage de Kanazawa ? Une technique de frappe ? Je connais les droits, les circulaires, mais les ronds... je vois pas très bien !!!

WSKF

Nicolas

J'ai débuté chez senseï Haynes en Septembre 1990. J'avais 10 ans. Ayant commencé dans un autre club précédemment, j'étais déjà gradé d'une ceinture jaune. Nous n'étions que 3 pratiquants au cours des enfants. Tant de bons souvenirs de jeux avec notre Senseï restent gravés dans ma mémoire. Dans le courant de l'année 1994 et gradé d'un 5 kyu, je fais mes débuts dans le cours des adultes. Le 20 mars 1999 je présente mon 1er Dan accompagné de Francis Delfosse, Abdel Ebertitan, Kevin Feyaerts, et Jean-Marie Vancampenhout. De ce petit groupe, je suis malheureusement le seul à encore pratiquer aujourd'hui. A présent j'ai un niveau de 2ème Dan et suis toujours aussi enthousiaste de pratiquer le karaté car il m'apporte un réel équilibre, tant mental que physique. En août 2004, j’ai eu la chance de participer aux Championnats du monde WSKF à Tokyo.